La nouvelle politique (avec son copain le Big data)

Non non non et encore non, je ne veux pas n’être rien d’autre qu’une donnée. Qu’est-ce qu’on va finir par devoir faire pour avoir une vie privée ? Devoir mentir en permanence pour tromper les algorithmes ? Devenir plus ou moins asocial et rejeter totalement la surconnexion qu’on nous propose. Asimov avait déjà plus ou moins prévu ça, jusqu’à l’extrapoler à travers une nouvelle très intéressante de 1955 qui s’appelle “Le votant” (je vous laisse aller lire l’article ), qu’on peut retrouver dans “le robot qui rêvait”. Est-ce ce qui nous pends au nez ?

C’est un “article” de la page facebook de Mr Mondialisation qui est à l’origine de mon article avec la vidéo d’un reportage de Nouvo une émission de RTS deux, une chaîne de la télé Suisse :

Un reportage sur le sujet du big data plus global à l’air également assez intéressant mais je n’ai pas le temps de le regarder entièrement :

Mamy Blue

C’est une chanson ultra reprise que nous chantons depuis la semaine dernière avec notre bobinou d’amour 😉 :

Article wikipédia

Les paroles avec les accords

Notre version depuis mon téléphone posé sur le pupitre (merci de votre indulgence) :

Il y a moins de refrain et un “oh mamy” pendant les couplets qui est plus le rôle du saxo de Pénélope pour le coup dans la version de Nicoletta, l’originale française :

Il serait peut-être bien d’essayer de s’en rapprocher un peu plus non ?

Pour la culture :

Deux des versions anglaises d’origine :

La version de Joe Cocker :

Version plus rythmée de Roger Whittaker :

Version italienne (dédicace à Mara) :

Version de JoeyStarr (bon c’est très très loin de l’original)

Journal #1

Putain de vie, putain de combat, j’ai perdu ma tante aujourd’hui. C’était “prévu” mais bon si je suis un peu pas là, tu sauras pourquoi, me demande pas si ça va.
Je traîne sur les réseaux sociaux depuis pour me saouler de vie, mais c’est la mort ces réseaux sociaux, enfin c’est surtout chez moi un isolement, un repli sur moi-même et une façon de me disperser, de me perdre, comme une drogue qui te déconnecte . Je devrais organiser cette activité de manière à la limiter dans le temps, c’est dangereux pour moi, du moins j’ai l’impression que ça me déprime plutôt qu’autre chose. Je vais me remettre à écrire plus ici. C’est plus sain je pense. Je vais d’ailleurs reprendre le design et choisir un nouveau nom de domaine, du genre decamps.laurent.fr, original non ? Ou alors j’en fais deux un plus pro et un perso plutôt incognito. Ouais je vais faire ça !

Allez je me reprends, je déménage bientôt, j’ai plein de chose à faire pour rebondir, reprendre le contrôle et sublimer ma vie. Allez à l’attaque !!!!! YEAH !

A bientôt !